La confiance en soi

  • Acceptez l’idée selon laquelle l’acquisition d’une confiance indestructible en vous-même ne soit pas automatique: acquérir une confiance indestructible en vous-même dans un domaine ou dans un autre ne peut pas se faire en un clin d’œil. Tout changement prend du temps, de l’énergie et de la persévérance.
« Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aie confiance en ce qui sera. » – Bouddha

Ceci s’explique par le fait que changer, c’est apporter une modification dans ses habitudes de vie; et cela ne peut se faire que progressivement.

Par exemple, il m’a fallu plus de trois ans de travail pour me débarrasser totalement de ma peur de parler en public quelque soit la situation qui se présentait à moi. Si je m’étais dit en ce temps-là que je n’aurais besoin que de quelques semaines pour y arriver, je me serais certainement découragé au vu et au su des résultats observés progressivement et lentement.

Elbert HUBBARD, le fameux philosophe, éditeur, artiste et auteur de best-sellers a affirmé que: «Le monde bouge si vite ces jours-ci que l’être humain, qui dit que cela ne peut être fait, est généralement interpellé par quelqu’un le faisant». En effet, à chaque fois que quelqu’un désire être, faire et avoir quelque chose, mais n’a pas assez confiance en lui-même et en ses capacités pour passer à l’action, il découvre tôt ou tard que quelqu’un, dans des conditions pires que la sienne, a réussi à être, faire et avoir cette chose-là.

Si quelqu’un, parce qu’il est infirme, manque de confiance en ses capacités à réaliser ses rêves, des gens tels que BEETHOVEN ou DEMOSTHENE viennent lui prouver que c’est tout à fait possible.

Peu importe ce que vous désirez être, faire et avoir, des gens, à travers le monde, vous prouvent que c’est possible. Ils étaient dans des situations peut-être pires que la vôtre, mais ils ont réussi à réaliser leurs rêves.

La première étape de toute réalisation, c’est d’avoir assez confiance en vous pour décréter que votre rêve est réalisable.

Will SMITH n’a –t-il pas dit: «Ma situation ne définit pas qui je suis. Je définis qui je suis» !

L’exemple le plus fameux qui me revienne à l’esprit est celui de Thomas EDISON: cet homme eut assez confiance en lui-même pour apprendre tout seul toutes les notions qui firent de lui un grand inventeur.

Ce même homme eut assez confiance en lui-même pour, à l’âge de 12ans, posséder son propre journal hebdomadaire et, à l’âge de 13 ans, disposer de 2000 dollars de gains commerciaux. Ce même homme eut assez confiance en lui-même pour réussir, durant sa vie, à inventer et breveter 1096 produits. Il eut assez confiance en lui-même pour bâtir General Electric, l’un des tout premiers empires industriels et commerciaux du monde.

Dans sa course vers l’acquisition des compétences indispensables à la possession d’une fortune digne de celle de Crésus, il se vit refuser une place à la Harvard Business School.  Il perdit l’opportunité de gagner de l’argent avec son premier investissement. Il se vit refuser un emploi à la GEICO Assurances. Il investit dans une station TEXACO sans grands résultats; lui-même dit qu’il ne prit que 12 bonnes décisions parmi le millier qu’il dût prendre.
Mais à chacune de ses erreurs, à chacun de ses obstacles, à chacun de ses problèmes, à chacun de ses échecs, il avait une estime assez haute de lui-même pour continuer son chemin vers la richesse. D’ailleurs, il était tellement sûr de sa propre valeur qu’il annonça à l’un de ses amis qu’il deviendrait riche à la trentaine ou se jetterait du haut d’une tour… .

En 2008, il devint l’homme le plus riche du monde avec 65 milliards de dollars. Confirmant cette haute estime qu’il avait de lui-même malgré ses erreurs, obstacles, problèmes et échecs, il dira: «J’ai toujours su que j’allais être riche. Je n’en ai jamais douté une seule minute». Son nom: Warren BUFFET.

A chaque fois que nous analysons la vie de quelqu’un qui a réussi phénoménalement dans un domaine donné, nous trouvons qu’il avait une très haute estime de lui-même dans ce domaine; une estime que rien ne peut détruire: ni les commentaires négatifs de l’entourage,ni les erreurs, ni les problèmes, ni les obstacles, ni les échecs,….

Analysez votre propre vie; et vous trouverez que vous avez réussi,  dans tel ou tel domaine parce que, dès le départ, vous étiez convaincu de ce que vous en aviez les capacités. Vous aviez une assez haute estime de vous pour penser que ni l’erreur, le problème, l’obstacle ou l’échec ne pouvait vous empêcher de parvenir à vos fins,n’est-ce pas ?

Le plus intéressant à noter, ce n’est pas que vous possédiez, dès le départ, toutes les ressources indispensables à votre succès, n’est-ce pas ? C’est plutôt que vous aviez une assez haute estime de vous-même pour penser que vous en disposeriez bientôt. Vous pensiez que vous étiez assez fort pour réussir dans ce domaine parce que en aviez la graine, le potentiel; et vous étiez sûr qu’un jour, cette graine deviendrait un arbre majestueux solidement enraciné.

Si vous voulez connaître le moyen le plus facile, le plus rapide et le plus efficace d’y arriver, je vous dirai que c’est l’amour de vous-même. Pourquoi?

 Parce que plus vous vous aimerez vous-même, plus vous aurez confiance en vous dans de nombreux domaines très divers, et plus vous y réussirez. A chaque fois que vous ressentirez des doutes ou de la peur dans un domaine donné, la confiance en votre valeur intrinsèque restera intacte.

Lorsque vous aimez quelqu’un, vous pensez qu’il mérite tout votre amour. Vous pensez qu’il mérite le meilleur dans la vie. Vous pensez qu’il a du potentiel. Vous pensez que ses erreurs et échecs ne sont pas graves. Vous voulez l’aider à résoudre ses problèmes et à briser ses obstacles. Vous savez que vous serez toujours là pour lui ou elle. Vous le lui dites d’ailleurs très souvent.

 Quand vous aimez quelqu’un, vous lui pardonnez  ce qu’il  fait mal. Quand vous aimez quelqu’un, vous l’encouragez même quand cette personne traverse une mauvaise passe.

 Quand vous aimez quelqu’un, vous voyez en lui plus de qualités que de défauts. Quand vous aimez quelqu’un, vous avez envie de lui dire «Je t’aime»; et vous posez des actes qui démontrent cet amour.

Alors, pourquoi ne pas commencer par vous-même ? Pourquoi ne pas vous aimer vous-même ?  Pourquoi ne pas faire tout ceci pour vous-même d’abord ?

Merci de partager si vous aimez

2 Comments on “La confiance en soi”

  1. Bonjour,

    J’ai lu toutes les pages du blog
    La simplicité des formulations est absolument agréable à lire, surtout lorsque l’on peut parler à la fois entrepreneuriat et de ressenti !

    Merci pour ces tout derniers paragraphes qui parlent de l’amour de soi, comme si l’on s’aimait, comme on aime un enfant !!
    Surtout quand l’auteur est un homme.

    A bientôt peut-être sur le groupe de Léandro « Formateur pro » !

    Bien chaleureusement à vous !
    Nelly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *